Projet Parabole, plateforme urbaine.
Un été au Havre 2017.
www.uneteauhavre2017.fr
Commanditaire : GIP Le Havre.
Direction artistique : Jean Blaise.
Production déléguée : Artevia.
Réalisation : ArtComposite et Legendre Génie Civil.
Pré-Fleuri à Caucriauville.
Livraison mai 2017.

Ce dispositif pérenne est une plateforme de vie et de communication en plein paysage. L’objet parabole s’implante à la manière des dispositifs de télécommunication installés sur les cimes du Havre : toitures, façades, pylônes, buttes, … Figure moderne des technologies de communications à distance, la parabole, ancrée sur ce point haut de la ville à Caucriauville, réinstaure paradoxalement une approche directe, physique et locale de la communication.

Cette construction low-tech en bois, presque primitive, contraste avec la facture high-tech de ces dispositifs techniques. Elle réactive des modes de communication premiers : ceux de la rencontre, du verbe et de la parole. Elle catalyse la communication humaine au sein d’une forme concentrique et rayonnante, connectant et socialisant ainsi, les gens, ici et maintenant,
sur ce lieu de vie exceptionnel en plein paysage.
On peut s’y asseoir, s’allonger, pique-niquer, faire la sieste, grimper, se retrouver pour discuter, et, contempler la ville, l’estuaire et la mer.
Sa grande dimension, (15 mètres de diamètre), et son inclinaison dans la pente, rendent possible une appropriation partagée et multiple de la plateforme par plusieurs personnes ou groupes de personnes.

Elle incite et favorise différentes postures pour le corps, à même d’organiser des relations avec les autres et le paysage. Ouverte sur le ciel et l’horizon, elle permet de partager les regards sur la ville et son avenir, pour s’y projeter.

Sa forme fait écho, quasi magnétiquement, à l’architecture parabolique et circulaires de Niemeyer se trouvant en plein cœur du Havre. Une invitation à s’y rendre…

Conçue en modules préfabriqués, la plateforme convoque des savoir-faire de charpente et de menuiserie, existant localement. Les modules sont transportés puis assemblés sur site. Lestée par son propre poids, cette infrastructure auto-stable et rigide est fixée en plusieurs points sur une fondation qui ancre le dispositif dans la pente.

Radier béton
Structure bois pin douglas lamellé-collé.
Platelage bois pin douglas
Talus formé et planté.

15 x 2,10 m